Monthly archives of “juin 2013

comments 5

#8

3661201040_2_3_3

J’ai toujours éprouvé un amour inconsidéré pour les chaussures. Baskets, escarpins, sandales, ballerines.. mes amies me jugent mono-maniaque quand ils entrent dans ma chambre. Je n’hésites jamais lorsque je fais du shopping, je me contente d’essayer en me faisant la promesse que je rapporterais la pièce si jamais elle ne me va pas. Cela n’arrive jamais parce que ma règle N°1 en matière de mode est de ne jamais rien jeter. Même si une pièce vous semble passé de mode ou alors si vous avez acheté quelques choses qui ne va avec rien de ce que vous possédez déjà, il vous faut la mettre de côté. Peut-être que d’ici 1 semaine, 1 mois (ou plus) vous trouverez quelques qui lui ira parfaitement. Je suis persuadée que ce sera le cas de cette paire de sandales montantes, je sens déjà que grâce à elle je vais faire revivre de nombreuses pièces de ma garde-robe estivale et sans-doute en acquérir d’autres. Vivement le ch!que

Sandales montantes Zara 49,99€

Publicités
comment 0

LES PLUS BEAUX DÉFILÉS DE LA FASHION WEEK DE MILAN

Troisième pointe du triangle d’or de la mode européenne, la Fashion Week de Milan a vu défiler de nombreux créateurs venus présenter les collections qui animeront notre été prochain. Côté tendances, les imprimés fleurs ont toujours la côte, et le sportswear se greffe presque sur tous les catwalk. Retour sur nos défilés préférés.

Par Mélody Thomas Pic : Now Fashion

L’Odyssée de Dolce & Gabbana
Dans ce nouveau défilé, les créateurs de la marque milanaise continuent à s’inspirer de l’histoire de leur Sicile natale. Écusson antique, t-shirt oversized et sandales de cuir viennent compléter ce looks de gladiateur. Dans l’arène de la mode Dolce & Gabbana, les imprimés issus de la mythologie Sicilienne mêlés à une inspiration grecque viennent magnifier le lin, la soie et l’organza, matière première de cette collection qui dresse le portrait d’un Ulysse des temps modernes.

Dolce-Gabbana-Milan-Fashion-Week-SS2014

Dans les jardins de Gucci
Chez Gucci pièces en cuir et imprimés floraux viennent se mêler à des pièces classiques comme le blazer ou encore le pantalon droit. La palette de couleur de la créatrice Frida Giannini va des couleurs neutres à des kakis et Bordeaux qui viennent appuyer cette collection romantique. Une allure jeune et sportive qui insuffle un nouveau dynamisme à la maison italienne. T-shirts imprimés, leggins floraux et pantalons ajustés font prendre un nouveau tournant à Gucci. On aime.

Gucci-Milan-Fashion-Week-SS2014

 

Le Paradis perdu de Prada
Pour le printemps été 2014, Prada met à mal le cliché du paradis avec cette collection intitulé Menacing Paradise. Inspiré du Hawaï de la fin des années 40, les modèles sur le catwalk amplifie les imprimés et détails de cette collection masculine. Mis en avant des imprimés tropicaux, des blousons de soie inspiration bowling des années 50 mêlé à des pantalons tailleur. Pour son colorama, Miuccia Prada a opté pour des couleurs sombres; burgundy, noir et marron viennent assombrir les matières soyeuses et les imprimés tropicaux qui d’habitude expriment la joie. Une collection élégante et symétrique.

Prada-Milan-Fashion-Week-SS2014

 

Ermengildo Zegna
Stefano Pilati a tenu ses promesses à travers son premier défilé pour la maison Zegna. Le créateur connut pour son goût unique du luxe et de l’élégance a présenté une collection qui intègre autant le sportswear que Un minimalisme chic qui s’aligne parfaitement à l’héritage de la maison italienne. Manteaux oversized, bombers en néoprène, motifs jacquard et pièces en laines viennent compléter un vestiaire crée dans le respect de la tradition italienne. À travers cette collection masculine, Pilati offre à Zegna la possibilité de redéfinir le luxe à l’italienne.

Ermenegildo-ZegnaMilan-Fashion-Week-SS2014

 

Jil Sander : modernité et tradition
Mêlant un style minimaliste et une technique irréprochable dans les coupes, la créatrice a présenté des pièces légèrement oversized que viennent souligner des chaussures en cuir brillant. Les teintes sombres de la ligne sont parfois dynamisées par un imprimé floral orange qui insuffle une impression presque futuriste. Jil Sander a présentée une collection masculine à couper le souffle, orchestrée avec une précision chirurgicale.

Jil-Sander-Milan-Fashion-Week-SS2014

 

Le Sportswear chic de Salvatore Ferragamo
C’est l’idée du sportif et de son numéro cousu sur la poitrine qui a inspiré la maison florentine pour cette ligne masculine printemps/été 2014. Giornetti a réussi a su créer un look hybride qui reprend des éléments du sportswear et du sur-mesure. Si il reprend des tenues sportives classiques comme le débardeur associé au bermuda, il le fait en ajoutant cette part d’élégance et de minimalisme chic qui font l’essence de Ferragamo. L’homme Ferragamo même dans un style sportswear poursuit sa séduction à travers une recherche du corps esthétique autant dans sa pratique du sport que dans son style.

Salvatore-FerragamoMilan-Fashion-Week-SS2014

 

L’élégance décontractée de Giorgio Armani
Le défilé printemps / Été 2014 de Giorgio Armani est un hommage à l’élégance sans effort de l’homme italien. Inspirée des styles japonais pour leur attention portée aux détails et à un certain minimalisme on ne peut s’empêcher d’admirer les vestes et manteaux dans des matières techniques qui structurent la forme du corps. Intitulée « Digital », cette collection propose des classiques du vestiaire masculin revisités avec un traitement sportswear jusque dans la coupe des pantalons cintrés.

Giorgio-Armani-Milan-Fashion-Week-SS2014

 

Les sportifs futuristes de Dirk Bikkemberg
C’est sur un jeu de reflet que Hamish Marrow a présenté la collection estivale 2014 de la marque Dirk Bikkemberg. Cubes mirroirs et lunettes surdimensionnées aux visages des modèles, le créateur a lui aussi misé pour le sprortswear comme tendance emblématique du printemps/été 2014. Dans des textiles innovants, la marque a présenté des imprimés floraux dans roses fuchsia et orange associé à des bermudas scintillants où en nylon. Dirk Bikkemberg est sans doute la marque qui a plus laissé ressortir l’essence du sportswear lors de cette Fashion Week milanaise.

Dirk-Dikkemberg-Milan-Fashion-Week-SS2014

 

(écrit pour modzik.com)

comment 0

LES TENDANCES MASCULINES PRINTEMPS/ÉTÉ DE LA FASHION WEEK DE LONDRES

La Fashion Week de Londres s’est achevée il y a quelques jours, l’heure pour nous de faire le bilan des tendances de l’été prochain.

Culture Skate

Culture-SkatePhotos : Matthew Miller / Katie Eary / Matthew Miller

Fashion samouraï

Samouraï urbain ou ninja nomade, les designers londoniens nous donnent à voir le style streetwear presque guerrier. Option brutale pour Nasir Mazhar qui a opté pour un mix agressif du rouge et noir. Chaussettes blanches remontés jusqu’aux genoux, quasi cagoulé, l’homme Mazhar ne semble pas du genre à se laisser chercher des noises pour le printemps/été 2014. C’est l’ambiance désert qui l’emporte chez Chrisopher Raeburn et KTZ. Le second avec une panoplie plus classique que le premier grâce à l’imprimé cartes, des couches superposés de pièces amples et cintrés pour une allure Prince of Persia.

Fashion-NomadePhotos : Nasir Mazhar / Chrisopher Raeburn / KTZ

Illusion Digitale

Mode et digital n’ont jamais été aussi proches. De nombreux créateurs se sont inspirés des vagues illusoires que peuvent créer les machines électroniques. Déconcertants, le noir et le blanc sont souvent privilégiés de manière à apporter un contraste frappant. Chez le duo Agi & Sam, le digital s’apprivoise en couleurs, rendant presque impossible à l’oeil d’en découvrir un motif. Mention spéciale à Christopher Kane qui a su apprivoiser cette tendance et mettre en avant des visages à forme humaine.

illusion-digitalePhotos : Christopher Shannon / Christopher Kane / Agi & Sam

L’homme à tête de fleur

Si l’imprimé s’intéresse au digital, les couturiers restent fidèles aux fleurs qui n’en finissent plus de s’épanouir à chaque saison comme le prouvent les défilés d’Alexander McQueen, de Tom Ford et de Christopher Shannon (qui aura expérimenté toutes les tendances en une collection).

lhomme-a-tete-de-fleurPhotos : Alexander McQueen / Tom Ford / Christopher Shannon

Masculin / Féminin

Les barrières se flouent entre le masculin et le féminin à l’instar de la collection de Burberry Prorsum qui joue magnifiquement avec les pastels,  J.W Anderson qui propose la robe au masculin ou encore Spencer Hart qui n’hésite pas à faire porter des tops à ses modèles.

masculin-femininPhotos : Burberry Prorsum/ J.W Anderson / Spencer Hart

Transparence

L’homme s’est mis à nu lors de cette Fashion Week londonienne. Man n’a pas hésité lorsqu’il a fallu entrer dans le jeu de la transparence : sweat et pantalon ne cachent pratiquement rien de l’homme nouveau si ce n’est le bassin, limité par une bande blanche en coton. Astrid Andersen mêle dentelle et pantacourt moulant blanc, soit un parfait contraste de l’allure sérieuse et urbaine de la veste de costume transparente / noire de Richard Nicoll associée à un short en cuir.

TransparencePhotos : Man / Astrid Andersen / Richard Nicoll

(écrit pour modzik.com)

comment 0

PARIS HAUTE COUTURE @ HÔTEL DE VILLE PARIS

Paris-Haute-Couture

Devant l’entrée de l’Hôtel de Ville, une petite foule se presse pour passer le portique de sécurité. On pourrait croire qu’une exposition sur le Haute Couture parisienne intéresserait surtout les touristes, mais ce sont des Français voire des Parisiens qui se sont réunis pour en apprendre plus sur ce qui fait que la capitale de notre métropole a un tel rayonnement mode à travers le monde.
Paris Haute Couture est une exposition hautement didactique qui se tiendra jusqu’au 6 juillet prochain dans le cadre de Galliera Hors Les Murs. À travers deux salles, le public est invité à découvrir les différentes époques de la mode parisienne, de la naissance de la Haute Couture à son déclin avec l’arrivée du prêt-à-porter dans la deuxième moitié du 20ème siècle.

À travers cette exposition, on découvre le système complexe de ces maisons régies pas la Commissions du Classement de Couture et Création. La première salle est réellement dédiée à instruire le public quant aux différentes étapes de la création d’une pièce couture. Du croquis au résultat final, Paris Haute Couture anime la gloire des maisons de couture parisiennes en mettant en avant le savoir-faire des petites mains autant que des designers. Grâce aux archives du musée Galliera dont la réouverture est prévue pour la rentrée, on découvre des textiles et pierreries renvoyant et décortiquant les imaginaires de designers. Documentaires et images (souvent inédits) se mêlent à cet ensemble et l’on redécouvre le travail de grands photographes à l’instar de François Kollar et ses photographies en noir et blanc, des mains de grands noms de la mode au travail.

Dans la seconde salle, tout n’est qu’émerveillement. Le public peut se promener à travers un labyrinthe de pièces incroyables du début du 20ème siècle jusqu’à nos jours. Robe de soirées incrustées de diamant Swarovski, créateurs mythiques de Pacco Rabane en passant par Gabrielle Chanel et Margiela, le public joue les apprentis stylistes en soulignant les détails des tenues, estimant l’esthétique de certaines pièces. En regardant les gens se presser contre les vitrines protégeant ces tenues fragiles, témoins de la grandeur de notre patrimoine mode, on ne peut qu’admettre que la mode a dépassé ce statut de passion frivole et est un pan important de notre culture populaire.

Pic: Mélody Thomas
(Écrit pour modzik.com)